L’appel

Les notes de la réalisatrice

« L’Appel ! » Traite du thème du fardeau de la culpabilité. Ce sentiment insidieux auquel tout homme fait face à un moment ou à un autre durant son existence, quelque soit sa culture ou son niveau social.

Dans ce film, je souhaite montrer l’un des effets de la culpabilité inconsciente.

Pris au piège d’une cabine téléphonique dans laquelle il s’imagine enfermé, Dibanguê doit faire face à son sentiment de culpabilité matérialisé par la voix de sa mère décédée. Il doit trouver au fond de lui la force et l’énergie nécessaire pour surmonter ce sentiment, accepter sa situation peu enviable et surtout se présenter avec cet échec devant les siens.

Au terme de cette confrontation la délivrance de Dibanguê sera la reprise de contact et le retour auprès des siens.

Synospis

Dibanguê, un africain d’une trentaine d’années issue d’une famille aisée décide de partir à l’aventure en Europe. Face à l’échec et vivant dans la précarité, honteux, il rompt tout lien avec sa famille jusqu’au jour où l’esprit de sa mère morte récemment revient le mettre face à ses responsabilités.

Distinction

Prix du meilleur court-métrage

Année

2016