Les protéger c’est préserver l’avenir !

L’enfant de l’autre n’est pas ton esclave.

Les violences familiales sont devenues au fil des ans des phénomènes assez récurrents. Dans plusieurs villes, les violences sont perpétrées envers des petites filles et des femmes. Violences physiques, sexuelles, psychologiques, verbales et autres sont signalées.

Dans la période allant de 2011 à 2018, l’Institut National de la Statistique et des Études Economiques révèle que 72 % des personnes victimes de violences sont des femmes. Certaines de ces filles arrivent à s’en sortir, mais les séquelles restent toujours. Comme…

Isabelle, 33 ans a raconté brièvement son enfance dans un article publié par magicmaman.com. Une enfance qui a laissé de graves séquelles. « Aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais envisagé d’être mère un jour. Je ne voulais pas d’enfants. Ma mère a été maltraitante, et elle avait elle-même été maltraitée par sa mère. En refusant l’idée de la maternité, j’avais l’impression que j’allais enfin mettre un terme à cette espèce de malédiction familiale. (…) C’est étrange, mais j’ai l’impression que je ne pourrais être une bonne mère que si j’accouche d’un petit garçon. Alors peut-être sera-t-il épargné, comme l’a été mon frère. » Cette histoire illustre parfaitement notre film L’enfant de l’autre n’est pas ton esclave.

À travers le monde, de plus en plus de voix se lèvent chaque jour pour dénoncer ces violences et maltraitance envers ces filles et femmes. Elles mènent des actions, font entendre leurs voix afin que ces filles et femmes puissent avoir la place qui leur revient dans la société. Une place où elles seront en sécurité où toutes ces peurs seront loin d’elles à jamais.

Dans le but d’apporter notre contribution à cette noble cause, nous avons produit le court-métrage « L’enfant de l’autre n’est pas ton esclave ». Ainsi non seulement nous apportons notre soutien à toutes ces personnes qui souffrent, mais aussi nous dénonçons ces comportements inhumains, sensibilisons contre ce fléau qui gangrène la société dans laquelle nous vivons.

Soutenez notre action en regardant notre film en ligne : https://vimeo.com/ondemand/lenfantdelautre/545045643

1 réflexion sur “Les protéger c’est préserver l’avenir !”

  1. Très belle article, instructif et véridique , nous en sommes constamment témoin et passons du regard, n’ayant pas conscience du mal profond que cela cause à ces victimes.
    Bravo à l’équipe, bravo « L’enfant de l’autre n’est pas ton esclave ». Que ta résonances soit ultime et éveille plusieurs.
    Merci Patricia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *